Akhtamar String Quartet en Arménie

Le voyage jour par jour et en images

Mardi 3 mai,

Akhtamar String Quartet et une belle équipe de supporter  atterrissent à l’aéroport de Erevan : Zvartnots. Les attendaient notre ami Nika Babayan, organisateur de la tournée, notre minibus (de 17 places quand même…). 
WP_20160503_20_10_01_Pro__highres

 

 

Mercredi 4 mai,

Akhtamar part à la rencontre du légendaire Quatuor Komitas, au conservatoire du même nom. Pause et pose devant la célèbre statue, avant un petit concert privé. Le quatuor Komitas, fondé en 1924, est le plus ancien quatuor à cordes en activité ! Edouard Tatevossian, l’actuel premier violon, a succédé à l’un des co-fondateurs : Avet Gabrielyan. 92 ans de longévité à eux 2 !

Conférence de presse à midi pile et dont voici quelques échos :

Iravunk.com – Ankhar.com – Armradio.am – Panorama.am – Aravot.am – Kentron  – TV Official Channel sur Youtube

Après, bus touristique pour faire un « Erevan tour ».

Puis répétition pour les artistes, promenade pour les autres, rendez-vous pros aussi … avant l’étonnante visite du Musée Ararat, caverne aux trésors ambrés du « Brandy », ou Cognac Arménien. Dégustation grandiose :-).

Jeudi 5 mai, 1er concert à Gyumri

ville dévastée lors du tremblement de terre de 1988. C’est dans le centre du stupéfiant projet KOHAR (ou GOHAR) que jouent nos artistes pour leur premier concert. C’est aussi leur première excursion dans les terres d’Arménie.

Les 6 et 7 mai : Khor Virap, Noravank, Jermuk en concert

Khor Virap est la première étape. C’est là que l’histoire chrétienne de l’Arménie est née, an l’an 301. L’Arménie est le premier pays à avoir instauré le christianisme comme religion d’état. Nous sommes à quelques mètres de la frontière avec la Turquie, et à quelques mètres du Mont Ararat (« offert » par Lénine…).

Tout un voyage où nous longeons presque le Haut-Karabakh et l’Azerbaïdjan. Nous y pensons beaucoup, le cœur serré.

8 mai : Tatev, « qui donne des ailes »et « Zorats Karer » ou les « Pierres Chantantes »

Tatev est un monastère (9-10ème siècle) situé sur un pic à plus de 1.500m d’altitude , accessible par une route sinueuse, longue et dangereuse … ou par un téléphérique long de quasi 6km et qui survole des gorges, 500 mètre plus bas (en 11mn) . Mais une fois ce vertige surmonté, un autre nous attend, celui d’un haut lieu spirituel, presque mystique. 3 églises pour ce qui fut l’une des universités les plus actives aux 12è et 13è siècle (3000 étudiants !). Une tour de pierres empilées annonçant les séismes. DES tombeaux de Saints, des églises, un paysage apaisant et stimulant à la fois. Un haut lieu, assurément.

« Zorats Kar » est site de mégalithes, comparé à Stonehenge et serait l’un des plus anciens observatoires. Des sortes de menhirs sont percés (pour observer) et le vent les fait « chanter ». Une très grande partie de ces « pierres » est parfaitement conservée (pas loin d’une centaine). Journée passionnante, même avec 10 heures de voyage à l’arrivée!

9 mai : Sainte Hripsimé, Etchmiadzine et Zvarnots

Résumons… Etchmiadzine est la plus ancienne cathédrale du monde et Zvarnots a failli l’être. Au moment ou Grégoire et le roi Tiridate s’apprêtaient à y poser la première pierre, Grégoire eu une vision pour bâtir « là ou le fils unique est descendu ».  Hripsimé est la belle martyre que Tiridate tua à défaut de pouvoir l’épouser… Ce qui provoqua des catastrophes en chaîne … et mena la conversion religieuse de Tiridate par Grégoire — et à l’instauration du christianisme comme religion d’état (301).

Partout des visages insolites, des chants, des sourires, de la lumière, l’Ararat …

Puis la journée se termine par une rencontre passionnante d’Akhtamar String Quartet avec Alexander, l’altiste du Quatuor Komitas. 

10 mai : Geghard et Garni

Les invasions arabes, les mongols Tamerlan, les tremblement de terre n’auront pas eu raison du Monastère de Geghard, dont la partie la plus extraordinaire est creusée dans la montagne (percée par le haut). Ses mystères restent presque entiers, que ce soit le source qui l’alimente, l’acoustique unique de sa « salle de chant », du secret de l’Arche de Noé, de la lance de St Grégoire, de sa naissance même.

Garni, ce temple grec du 1er siècle est juché sur un promontoire. Loin en dessous, la rivière Azad. 

 

11 mai

Le 11 mai était le jour du concert à Erevan, au Cafesjian Center of Arts, nouveau haut lieu de l’Art à Erevan,  situé dans les « cascades » 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.